Pathologies métaboliques (diabète, surpoids...)

Programme d'activité physique à but de santé pour alléger les troubles métaboliques du quotidien.

De nombreux professionnels de santé et de structures médicales nous font confiance pour la prise en charge de leurs patients en activité physique à but de santé.

Parlez en à votre médecin!

Surpoids (*)

 

En France, en 2012, l’obésité concernait 15% de la population adulte contre seulement 6,1% en 1980.

 

Néanmoins, selon une méta-analyse récente qui inclut 10 études de cohorte prospectives, les personnes obèses (IMC >30) ayant néanmoins une bonne condition physique, présenteraient un risque relatif de mortalité identique aux individus normo-pondérés.

 

Effets bénéfiques de l’activité physique sur l’obésité (INSERM Janvier 2019)

L’obésité est associée à des facteurs de risque cardio-vasculaires.

L’activité physique seule permet de les réduire. En effet les exercices en endurance diminuent les pressions artérielles(…) de plus l’activité physique en endurance réduit la stéatose hépatique non-alcoolique avec un effet dose-réponse.

Le statut inflammatoire, la dysfonction endothéliale et le profil lipidique athérogène s’améliorent avec l’activité physique seule quelle que soit la modalité de pratique (…) de manière intéressante, l’activité physique seule chez les personnes obèses est associée à une amélioration de la sensibilité à l’insuline (….) elle diminue ainsi le risque de développer un diabète type 2 chez ces patients.

 

Prescription en thérapie en activité physique adaptée recommandée (INSERM Janvier 2019)

La prise en charge en Thérapie d’activité physique adaptée chez les patients obèses ne doit plus se focaliser sur la perte de poids, mais sur la diminution du tour de taille et les changements de composition corporelle (diminution de masse grasse, prise de masse musculaire et amélioration des risques cardio vasculaires.

 

Les exercices en endurance aérobie d’intensité modérée à forte doivent être considérés comme la clé de voute d’un programme en thérapie d’activité physique adaptée.

 

Des exercices de renforcement musculaire (principalement au poids du corps), en complément, sont à prescrire, pour naturellement assurer le maintien et la prise de masse musculaire.

 

Obésité : le programme d’activité physique adaptée Genkikan

 

3 séances hebdomadaires

Durée de 60’

 

  • 2 séances en Endurance aérobie – d’intensité modérée (70% de la FCM) à forte (85% de la FCM) avec un travail au seuil

  • 1 séance de ‘’connexion corporelle®’’, méthode d’activité physique adaptée issue des Arts Martiaux et énergétiques anciens (Karaté, Yoga, Qi Gong, et Tai Chi), visant à l’unification et au renforcement du corps par le développement des muscles profonds et la mobilisation articulaire, et permettant de retrouver équilibre et force interne en enchaînant lentement des exercices spécifiquement conçus.

Diabète de type II (*)

 

Selon les 3 méta-analyses les plus récentes, la pratique d’une activité physique par le patient diabétique de type 2 réduit le risque de mortalité toutes causes entre 30 et 40%, celui de la mortalité cardiovasculaire, 1ère cause de décès chez ces patients entre 25 et 40%.

 

De surcroît, une autre méta-analyse récente et deux études incluant un nombre important de patients montrent que la dose d’activité physique est fondamentale, et qu’une plus grande diminution de la mortalité est observée chez les patients les plus actifs.

 

Effets bénéfiques de l’activité physique sur le diabète de type II (INSERM Janvier 2019)

Les résultats de l’activité physique chez le patient diabétique de type 2 sont particulièrement intéressants sur le contrôle de la glycémie, largement reconnue comme un facteur de risque majeur d’apparitions des complications de cette pathologie.

 

Une réduction de 0,6% de l’HbA1c est considérée comme cliniquement significative et peut être un objectif de la prise en charge en thérapie d’activité physique.

Cette baisse des niveaux d’HbA1c s’explique par la diminution de la production hépatique de glucose, l’amélioration du transport et de l’utilisation du glucose dans le muscle et surtout la réduction de l’insulino-résistance.

 

 

Prescription en thérapie en activité physique adaptée recommandée (INSERM Janvier 2019)

Les programmes combinés associant activités physiques aérobies et renforcement musculaire présentent les meilleurs résultats sur l’HbA1c.

Les dernières recommandations internationales pour les patients diabétiques de type 2 s’accordent pour recommander un volume d’activité physique hebdomadaire de 2,5 heures à des intensités modérées à fortes.

 

 

 

Diabète type II : le programme d’activité physique adaptée Genkikan

 

3 séances hebdomadaires

Durée de 60’

 

  • 2 séances en Endurance aérobie – d’intensité modérée (70% de la FCM) à forte (85% de la FCM) avec un travail au seuil

  • 1 séance de ‘’connexion corporelle®’’, méthode d’activité physique adaptée issue des Arts Martiaux et énergétiques anciens (Karaté, Yoga, Qi Gong, et Tai Chi), visant à l’unification et au renforcement du corps par le développement des muscles profonds et la mobilisation articulaire, et permettant de retrouver équilibre et force interne en enchaînant lentement des exercices spécifiquement conçus.

 

* Pour l’expertise collective détaillée de l’ISERM, se référer à l’ouvrage Activité physique. Prévention et traitement des maladies chroniques. 2019

Genkikan

Dojo d'activité physique à but de santé

41 Bis Rue des Vignes

33320 Eysines - France

www.dojo-genkikan.com      dojogenkikan33@gmail.com     tel: 06 87 47 86 73

  • facebook-square