Boxe adaptée

Programme Poings / Pieds

Le programme de Boxe Poings / pieds adaptée proposé à Genkikan s'adresse à toute personne, quel que soi l'âge et la pratique sportive, pour qui les émotions négatives (Stress, Anxiété, Dépression...), bien que faisant partie du registre émotionnel humain, les empêchent d'avancer à un moment donné.

 

Notre pédagogie de boxe adaptée, au delà de la notion traditionnelle du développement de la filière aérobie (cardio- boxing), vise à vous aider à lâcher prise, à vous libérer de ces émotions négatives. 

Elle s'inscrit très souvent en parrallèle des stratégies de gestion des "troubles émotionnelles, cognitifs et comportementaux" mise en place par psychologue.

Equipés de protections, vous mettez votre corps en mouvement via des enchainements de boxe sous une forme souple et déliée, vous permettant de développer une notion de combat, type boxe avec opposition.

Cette approche réelle, quoi que exercée en toute sécurité car encadrée par un boxeur ayant plus de 25 ans d'expérience des sports de combat, vous permettra;

  • d'extérioriser et gérer vos émotions

  • développer votre confiance

  • connecter votre mental à votre corps

  • Vivre l'instant présent en pleine conscience

1/2

Je me suis inscrite au Dojo car étant sujette aux crises d’angoisses , je me suis dis que si j’avais un cadre cela pourrait peut-être m’aider à surmonter cela.

Au fil du temps et des cours collectifs, j’ai demandé à Yann s’il était possible d’avoir des séances individuelles.


Fin observateur :), il m’a proposé de m’initier à la boxe et ce fut une révélation !!!!
 

Généralement, j’arrive les mâchoires serrées et le corps contracté, stressée et/ou moralement fatiguée mais une fois dans le feu de l’action, je m’ouvre à l’instant présent et force est de constater qu’une fois que mon attention est portée sur autres choses que sur mes angoisses, elles disparaissent et les tensions de mon corps avec.

Chaque séance me procure un sentiment de bien-être indéniable, je ressens de la joie qui circule aussi bien dans ma tête que dans mon corps, c’est une nouvelle énergie qui s’empare de moi et cela perdure bien au-delà de la séance, et ce pendant et après chaque séance mais vraiment à tous les coups!!! On prend conscience de la coordination du corps et de l’esprit, c’est une sacré découverte qui plus est m’apporte confiance et sécurité et qui déborde sur mon quotidien.


Je lâche prise bien plus facilement et je me dit et b dis-donc je peux faire tout ça avec mon corps !:).
Je vous écris cela avec tellement d’enthousiasme! Car le simple fait de le retranscrire me procure la même joie que pendant la séance.


Je souhaite même que cela devienne une discipline quotidienne!


Ma vision des choses change petit à petit et au fur et mesure des séances car je comprends tellement de choses!


Au delà du fait que ce soit une activité sportive, pour moi ç est bien plus que ça, c’est ma bouffée d’oxygène. C’est même une thérapie!

 

Marilyne 
 

Je m’appelle Sarah. J’ai 20 ans et je suis étudiante à Bordeaux. Comme beaucoup de personne, le contexte actuel m’a beaucoup impacté psychologiquement. Plus un contexte personnel difficile, je me suis enfoncée petit à petit dans la négativité, sans parvenir à sortir la tête de l’eau. À mon échelle, mes soucis avaient pris une part immense dans mon existence et la crise sanitaire n’a fait qu’aggraver les choses. Grosse perte de poids, perte d’intérêt pour presque tout, je n’étais plus moi-même ni physiquement, ni mentalement. Je me sentais noire alors qu’habituellement, sans prétention, mon entourage me décrivait plus comme quelqu’un de solaire.

 

Le pire est que je me complaisais quelque part dans cette situation car je ne ressentais presque plus aucune émotion. Pour une hypersensible, c’était presque un soulagement. Mais cette noirceur que je dégageais traduisait simplement de la tristesse et, bien qu’il y ait pire dans la vie que mes histoires, de la souffrance. Sans parler de cette colère qui émergeait de plus en plus et qui était prête à exploser à tout moment.

 

Un jour où j’étais complétement à bout et où j’ai senti un trop-plein d’émotions négatives dictait mes manières de réagir, de vivre à moitié… Je me suis dit qu’il fallait que je trouve le moyen d’extérioriser mes émotions car j’en étais à un stade de non-retour. Casser ou frapper quelque chose, je ne savais pas, mais il fallait que ça sorte avant que je finisse par m’autodétruire. J’ai tapé sur Google « Boxe thérapie » et je suis tombée sur Yann.

 

Mon seul but à la base était d’extérioriser mes émotions. Puis maintenant avec le recul et une évolution sur plus de 10 séances, j’en vois deux autres :

  • Prendre confiance en moi et me réapproprier mon nouveau corps

  • Gérer mes émotions et m’endurcir (développer mon mental)

 

C’est simple. Si je sors la tête de l’eau depuis quelque temps, c’est en grande partie grâce à ces séances. Les premières semaines je les attendais comme une enfant attend Noël au mois de décembre. Dès que je me sentais au plus bas, je me disais que je pourrais tout lâcher à la boxe. Encore maintenant, j’attends avec impatience ce rendez-vous de la semaine. Le fait de bouger et de dépenser de l’énergie me permet de moins penser et réfléchir. À chaque fois, je repars un peu plus apaisée parce que j’ai pu exprimer physiquement mes tempêtes intérieures ou simplement parce que je suis satisfaite et fière de ma séance.

 

Je ne me sentais pas capable d’aller mieux avant, au même titre que je ne me sentais pas capable de reprendre le sport. La boxe m’a permis de prendre confiance en mes capacités. Encore aujourd’hui, elle m’aide à me libérer de cet état de mélancolie couplé de colère. Bien que mon rapport à la nourriture ne soit pas encore sain, la pratique de ce sport m’a aussi fait comprendre qu’il fallait que je me ressaisisse sur ce point pour être plus en forme et profiter pleinement des séances. J’apprends à être indulgente avec moi-même et à gérer mon flux d’émotion, ce qui pour une hypersensible est très compliqué.

 

Aujourd’hui, je me sens mieux. Bien qu’il reste du chemin à faire, je me sens plus légère et plus forte. J’appréhende même beaucoup l’arrêt de ces séances à cause de mon départ de Bordeaux pour un stage. Sans aller dans les extrêmes, la boxe m’a en quelques sortes redonnée goût à la vie alors que ça faisait des mois que je me laissais presque mourir sans rien faire.